Smash : partage de fichiers gratuit pour les créatifs

Partages

Simple et efficace : deux mots qui définissent bien l’objet et la fonction de Smash, un nouvel outil de partage de fichier en ligne.

Annonce

h

Lors d’un récent projet, j’ai eu un lot de fichiers envoyés par via un certain site nommé Smash. Plutôt surpris de ne pas retrouver mon outil en ligne de transfert de fichier habituel, je me suis penché sur le-dit service. Surprise, il s’agit d’une jeune start-up Française qui est à l’origine du projet…

Le but de Smash est simple :

Simplifier le transfert de fichiers, en proposant un système ultra simple, une interface épurée et avec des fichiers sans limite de taille. Sur le papier, le leader du domaine s’appelle WeTransfert, mais Smash compte bien tirer son épingle du jeu. Suite à quelques échanges sur le web, j’ai eu l’envie d’en savoir plus et c’est pourquoi je suis allé poser quelques questions aux trois fondateurs de Smash.

4-upload-des-fichiers-expa%cc%83diteur-2

Dans les coulisses, avec les fondateurs de Smash

Bonjour à vous Olivier, Romaric et Rémi Gouedard-Comte, vous êtes à l’origine de la start-up Smash, une plateforme d’échanges de fichiers illimités made in France. J’ai pu découvrir votre projet en l’expérimentant lors de plusieurs projets. C’était une agréable surprise de découvrir un nouveau service comme le votre.

Je vous propose de présenter votre projet :

Quand avez-vous décidé de vous lancer pleinement ? Étiez-vous déjà à 3 dans la team ?

C’était début 2016. Nous avons dans un premier temps initié une preview en Février 2016 que nous avons testé auprès de notre cœur de cible qui sont les créatifs (graphistes, webdesigners, photographes, architectes… ). Suite au retour très positif des créas sur la preview, nous avons décidé de lancer pleinement Smash en Juin 2016. Et maintenant, Smash est quotidiennement utilisé par des milliers de créatifs dans le monde entier par jour ;)

Mais l’idée du service est née avant. En effet, mon frère, mon père et moi-même travaillant tous les trois dans l’univers créatif étions amenés à réaliser quotidiennement des transferts de fichiers. C’est à cette période qu’une frustration est née par les limitations de taille qu’imposent les services de transfert de fichiers traditionnels, par l’absence de fonctionnalités et d’interfaces adaptées selon les types de formats échangés (photo, audio, vidéo, document) ainsi que par la pollution générée par la publicité intégrée dans ces services.

Pour supprimer cette frustration nous avons créé Smash : un nouveau service de transfert et de partage interactif de contenus sans limite de taille répondant aux différents besoins des créatifs (webdesigners, graphistes photographes professionnels et amateurs, musiciens et producteurs de sons, de vidéos et d’images, éditeurs, illustrateurs, designers, architectes, ingénieurs, marketers…).

En proposant un modèle d’utilisation sans publicité mais qui présente des contenus culturels et artistiques remarquables, véritables sources d’inspiration et de stimulation de la créativité.

Smash est depuis le début un projet entrepreneurial familial et lyonnais. La team se compose donc de trois créatifs et entrepreneurs, mon père (Olivier), mon frère (Romaric) et moi-même (Rémi) entouré d’une équipe de développeurs.

9-smash_fondateurs

Quelles difficultés avez-vous pu rencontrer lors de votre lancement (montage du projet, financement, organisation) ?

Nous avons effectivement rencontré plusieurs difficultés sur deux composantes clefs de notre projet :

Au niveau de la construction de notre plateforme. Nous savions dès le début que nous devions réussir une innovation technologique pour proposer des envois de fichiers sans limite de taille sans pour autant recouvrir à la technologie « peer to peer » qui génère beaucoup d’autres contraintes pour les utilisateurs (ex : obligation de s’inscrire et d’avoir un compte)

Au niveau de l’optimisation technique et financière de notre service d’hébergement délivré par un prestataire externe. Notre base d’utilisateurs étant en forte croissance et étant soumise à des bursts, cette optimisation est complexe.

Pour ces deux composantes, nous n’aurions pas pu procéder différemment de que ce que nous avons fait. En effet, la construction de la plateforme a été effectuée en intégrant d’emblée tous les prérequis permettant l’illimité. De même, l’optimisation technique et financière de notre service d’hébergement a été programmé d’emblée via une collaboration ad hoc avec notre prestataire pour faire « au mieux ».

Quelles sont les prochaines étapes de Smash ?

La prochaine grosse étape, c’est le lancement de notre offre payante. Je tiens à vous rassurer l’offre gratuite actuelle restera toujours gratuite ;) Toutefois, nous lançons prochainement un service payant qui offrira, outre la possibilité de mettre en valeur sa propre marque, encore plus de fonctionnalités et d’interfaces différenciés selon les types de formats échangés (documents, images, vidéos, audio, …) et qui prendront également en compte la diversité des besoins des utilisateurs (expéditeurs et destinataires).

La future offre payante sera donc basée sur une gamme de services enrichie par rapport à l’offre gratuite et permettra d’améliorer l’expérience globale des créatifs pour le partage interactif de leurs contenus intégrant tout type de formats.

smash2

smash-music

Devenir concurrent de Wetransfer c’est un sacré challenge, pas toujours reposant j’imagine. Comment organisez-vous vos journées de travail ?

Le challenge pour nous c’est plus de remplacer le service de transfert de fichiers traditionnel par un service utile non seulement pour envoyer des fichiers sans limite de taille mais aussi pour partager des contenus de façon interactive. Et cela remplit bien nos journées ;)

La proposition de valeur de Smash n’est pas donc uniquement dans l’acheminement des contenus mais dans les fonctionnalités qui permettent l’interaction et la réactivité entre les expéditeurs et les destinataires.

C’est en ce sens que Smash est un service innovant et révolutionne l’usage même du transfert de fichiers.
Les différences avec un service de transfert de fichiers traditionnel comme WeTransfer sont les suivantes :

  • Pas de limitation de taille des fichiers d’envoi pour l’expéditeur
  • Prévisualisation des fichiers (voir vos photos/images, écouter vos musiques, regarder vos vidéos et lire vos documents) pour les destinataires avant le téléchargement
  • Accès aux fichiers sur tous les supports fixes et mobiles pour le destinataire
  • Pas de publicité mais à la place un accès à des contenus d’arts et culturels durant le chargement des fichiers
  • Contrairement à WeTransfer et les autres qui sont des services de transfert de fichiers traditionnels (one way) Smash est un service de partage interactif de contenus entre un émetteur et un ou des destinataires (two ways)
  • Smash par son service et son modèle d’usage révolutionne l’expérience globale des utilisateurs : l’expérience des expéditeurs mais aussi des destinataires
  • Enfin, Smash offre un service mais aussi l’univers d’une marque qui sert à enrichir cette expérience globale. On ne transfère plus ses fichiers, on les Smash !

Merci à toi Rémi pour tes réponses. Longue vie à votre projet !

Pour tester Smash, c’est par ici : 

www.fromsmash.com

 

Partages

Un commentaire

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*