J’ai publié une photo par jour pendant 2 ans sur Instagram : le bilan de mon expérience

En janvier 2017, je décide de me lancer un défi : prendre et publier une photo par jour sur Instragram.

Partenaire

L’image dans mon ADN ?

À l’aube de mes 30 ans, je me rends compte aujourd’hui que la photographie a toujours fait partie de ma vie. Mon oncle, talentueux photographe, a rapidement contaminé ma mère dès les années 70. Portrait à l’argentique, reflex Canon et autres appareils trônent sur les étagères de la maison dans laquelle j’ai grandi. Connue pour sa patience, son dévouement et sa passion, ma maman a toujours son appareil photo à la main.

Mon père a choisi la direction de la vidéo, en documentant nos événements familiaux armé de sa caméra, tout au long des années 90 et 2000.

Après avoir usé de dizaines d’appareils photo jetables, dès mes 8 ans, je reçois mon propre appareil photo, un beau Minolta au design rond et enfantin, qui me permet d’immortaliser mes premiers clichés. Je documente à l’époque mes sorties scolaires, mes camarades de classe et mes vacances.

L’arrivée du numérique vient changer la donne au début des années 2000. Mon père s’équipe d’un sublime Sony Cybershot, complètement fou pour moi à l’époque ! Une dizaine d’années plus tard, avec mon propre reflex, je continue à « faire de la photo ».

À l’époque, j’aborde la photographie par son aspect purement technique. J’apprends plus académiquement la gestion du temps de pose, l’ouverture, le cadrage tout en expérimentant.

(Re) trouver mon amour des belles images

Les années passent, j’ouvre Webdesigner Trends, je deviens designer d’interfaces, puis directeur artistique. J’apprends et je travaille beaucoup au quotidien sur l’image, la communication et les interactions.

Je délaisse petit à petit la photographie, pour diverses raisons, même si mon appareil m’accompagne toujours lors de grandes occasions. Mon frère prend le relais, en shootant des milliers de belles photos de concerts par an.

En 2015, ma mère lance le mouvement en collectant une photo par jour sur son ordinateur, suivi par mon frère.

Après m’avoir vanté les mérites d’une pratique quotidienne, j’ai eu plus que jamais envie de m’y mettre. Ouvert depuis des années, il était temps de donner vie à mon compte Instagram.

Fixer mes propres règles du jeu

Le but de ce défi personnel est de pratiquer la photographie, au quotidien. Pour donner un cadre, sans pour autant nuire à la créativité, j’ai décidé de me fixer quelques règles simples :

  1. Je déploie un compte privé, uniquement destiné à mes proches, collègues et connaissances.
  2. Je ne dévoile pas ma vie privée : pas de légendes sur les photos, j’indique simplement la date, suivi du #1picaday.
  3. Je ne tague pas le lieu, ni les personnes qui étaient avec moi ce jour là.
  4. Je ne publie pas de portraits ou de gens reconnaissables.
  5. Je publie toujours des photos recardées en format carré.
  6. J’utilise mon téléphone au quotidien (LG G6) et occasionnellement mon reflex (Canon 60D).
  7. Je prends des photos sur le vif, sans mise en scène longue et fastidieuse.

Ces règles autolimitatives indiquent clairement que je ne joue pas le jeu du réseau social. Je ne vais pas vous l’apprendre, Instagram est aujourd’hui bien plus une plate-forme social que jamais. Les influenceurs se partagent les likes des presque 200 000 photos uploadées toutes les minutes.

Ma démarche lors de cette expérience vise avant tout à pratiquer, pratiquer et encore pratiquer. Instagram me servant ici uniquement de plate-forme pour poster rapidement et facilement mes photos.

Au fil des mois, ces règles m’ont permises de suivre mon défi, sans perdre du temps à réfléchir à une légende ou indiquer ma position, sans faire la course aux likes.

Tenir le rythme

Prendre une photo par jour demande au début de s’imposer une idée quotidienne, d’un plan, d’un objet, d’une personne, qui sous une lumière particulière viendra marquer mon carré du jour. Petit à petit, j’apprends à déclencher au moment qui me semble le bon, j’exerce mon oeil jour après jour.

Prendre la mesure du temps qui passe

Au bout de quelques mois, je commence tout doucement à réaliser que mon compte devient une sorte de journal sur lequel je peux rapidement retrouver les moments marquants de mes journées. Avec tout à coup, 100, 200, 300 photos, en quelques coups de scroll, je deviens capable de remonter le temps en quelques coups de pouce.

Avec le recul, je prends conscience que je suis entrain d’illustrer ma ligne de temps. Cette conclusion permet de confirmer les petites règles de respect de ma vie privée que je me fixe. Cela peut sembler paradoxal, j’aime partager du contenu, mais sans en faire des tonnes en exposant ma vie privée aux yeux du monde.

M’inspirer du quotidien pour booster ma créativité

Sans aucunement affirmer être devenu photographe après plus de 730 jours de pratique, je peux affirmer que mes réflexes se sont améliorés. Mon oeil est devenu plus précis. Je n’hésite plus à attendre de déclencher pour justement déclencher au bon moment.

J’ai envisagé de nouveaux plans, de nouveaux cadres en faisant plus attention à la lumière qui m’entoure. J’ai encore du chemin à parcourir, mais je suis devenu meilleur.

Avec le recul, je suis vraiment satisfait de certains clichés qui n’auraient pas vu le jour sans ce projet.

Tenir un niveau de qualité créatif au quotidien (sans tricher) est un vrai défi. Les voyages et vacances donnent du fil à retordre, tant les journées peuvent être pleines d’images intéressantes.

[Spoiler alert] Ma vie n’est pas remplie d’événements exceptionnels ou mémorables tous les jours. Mais avec cette idée en tête, photographier un quotidien donne d’autant plus d’importance aux petits moments simples, qui permettent d’admirer un paysage, de se retrouver, se reconnecter et simplement profiter de la vie.

Dans mon travail de design au quotidien, je suis devenu plus sélectif lorsque je sélectionne des photos. J’apporte plus de soin au cadrage, je me suis amélioré en retouche en utilisant Adobe Lightroom notamment.

Cette expérience me confirme à nouveau qu’un side-project est essentiel pour booster sa créativité et trouver de nouvelles idées en dehors d’un quotidien chargé en projets en tout genre.

La prochaine étape

Cette expérience m’a donné envie de publier plus de photos.  Notamment celles qui dorment sur mes disques durs depuis des années.

J’ai décidé de mettre à jour mon compte Unsplash, en contribuant ainsi à la plus grande communauté mondiale de photographies libre de droits. J’y publie des clichés que j’ai pu réaliser au fil des ans.

En parallèle, j’ai ouvert un nouveau compte Instagram public pour y publier mes archives et futures photos marquantes.

[Edit mai 2019] Je lance mon livre #1picaday

Disponible uniquement en pré-commande pour le moment, j’ai décidé de compiler 99 des meilleurs photos dans un livre. Toutes les infos sont disponibles sur le site dédié 1picday.com

Et vous, quel est votre futur défi quotidien ?

À l’heure où les challenges inondent le web, comme InkTober, DailyUI et j’en passe avez-vous un side-project pour booster votre créativité ? Pour vous donner des idées, jetez donc un oeil à cet ancien article sur les projets quotidien.

2 commentaires

  • Très beau défi BRAVO ! J’adore la photo aussi et ton article est très inspirant. C’est drôle je poste également 1 photo par jour (avec moins de restrictions quant a ma vie privée je l’avoue) de situations/moments.

    Je suis convaincu que j’ai encore besoin d’améliorer mon oeil pour trouver une cohérence (une ligne edito + ou -) dans mes photos mais pour le moment, aucune stratégie, que le plaisir de photographier une belle vue, un bel endroit, une belle lumière qui vient se glisser dans le paysage.

    Keep up the good work bro, et MERCI pour ce blog, étant UX Designer il m’accompagne au quotidien et j’adore m’en servir pour trouver de l’inspi !

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.