Rencontre avec Claire Paoletti, Product Design & entrepreneuse

Claire Paoletti revient sur son parcours, ses inspirations et ses projets.

Partenaire

Depuis la création de Webdesigner Trends, j’ai à coeur de vous faire découvrir des artistes, designers, photographes, bref des créatifs de talent. Dans cette série d’interviews, je vous propose un regard sur le parcours et inspiration de personnes inspirantes. Ce nouvel épisode ne déroge pas à la règle.

1. Bonjour Claire, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Claire Paoletti

Bonjour ! Je m’appelle Claire Paoletti. Je suis co-founder et CEO de Jolie Family, j’ai auparavant travaillé avec Bannerman, Feedly, ainsi que Microsoft. Je suis passée par Strate, École de Design, et l’ESCP (Option Entrepreneuriale).

Après beaucoup de déménagements (Lille, Lyon, Corse, Limoges, Guadeloupe, Dijon, Paris, Turin, San Francisco…), je travaille maintenant à Paris et vis à Domont dans le 95.

2. Qu’est ce qui t’a donné envie de travailler dans le milieu du design ?

J’ai toujours construit et testé des systèmes, qu’ils soient mécaniques ou biologiques.
L’envie de rendre les choses plus simples et plus efficaces, d’améliorer les expériences a toujours été présente chez moi.

Après mon BAC, je me suis orienté vers une prépa artistique, Les Atelier de Sèvre, pour ensuite intégrer Strate, École de Design en 2eme année. Strate a vraiment été une révélation pour moi. J’ai ensuite fait un stage chez Microsoft encadré par Michel Rousseau.

Nous formions une équipe de 5 designers avec pour mission d’évangéliser les spécificités et avantages de Windows 8 à de grandes entreprises telles que TF1, RTL, Quiksilver, Air France… Nous déclinions leurs applications clients/vitrines sur cette toute nouvelle plateforme et nous leur présentions en personne nos explorations. C’est vraiment là que j’ai développé un amour pour le numérique.

3. Tu as travaillé aux Etats-Unis. De quelle manière ces expériences t’ont-elles faites grandir ?

Après mon diplôme je suis partie travailler à San Francisco chez Feedly avec Arthur Bodolec (devenu designer chez Facebook). C’était vraiment une aventure de pouvoir évoluer dans l’environnement de la Silicon Valley juste après l’école. On a l’impression que tout devient possible et accessible.

L’équipe Feedly était formidable. J’ai vraiment beaucoup appris ils m’ont fait confiance très rapidement, et m’ont beaucoup appris sur le design et la culture.

La vision américaine du produit est différente de la vision française, et comprendre la culture m’a aidée à mieux communiquer et interpréter les feedbacks de l’équipe.

Aujourd’hui, je suis toujours en contact avec Arthur et le considère comme mon mentor, c’est l’une des premières personnes à qui j’ai parlé de Chouette Famille.

J’ai vraiment regretté de partir après seulement 6 mois mais j’avais l’option entrepreneuriat de l’ESCP qui m’attendait. Cette expérience m’a beaucoup aidé pour mon poste chez Bannerman, une startup partagée entre San Francisco et Paris.

4. Tu as co-fondé “Jolie Family”, peux-tu nous parler de ce projet ?

Jolie Family c’est assez récent nous avons commencé le projet il y a un seulement 3 mois, mais tout va à une vitesse folle ! Vous pouvez voir notre concept sur notre site  www.joliefamily.fr

Tout commence avec un constat simple : il y a 4 millions de seniors isolés en France. Cet isolement augmente le risque de maladie cardiaque, d’arthrite, de diabète et de dépression sachant que la dépression tue autant que le tabac en France ! 

Il y a vraiment besoin aujourd’hui de travailleur sur le lien intergénérationnel au sein même de la famille.

Chez Chouette Famille, nous faisons une gazette familiale papier mensuelle à destination des grands-parents que l’on envoie directement dans leurs boîtes aux lettres tous les mois. 

Pour cela, nous mettons à disposition une application gratuite pour la famille. L’expérience est très peu contraignante, et ne prend pas plus de 4 minutes par mois pour partager des photos qui seront automatiquement mises en page et envoyés aux grands-parents.

Nous venons d’intégrer la couveuse BGE ADIL et nous rentrons dans un incubateur en septembre !  Nous espérons lever des fonds au printemps 2020.

5. Quel est le projet dont tu es la plus fière ?

C’est difficile de choisir, disons qu’il y a un Top 3

  • L’expérience Chouette Famille, c’est une histoire un peu folle sur le plan humain. Après 4 ans de collaboration chez Bannerman nous avons tous subi un licenciement économique du jour au lendemain. Nous avions vraiment envie de continuer à travailler ensemble, c’est de là qu’est né Chouette Famille !

Je suis fière de travailler avec Benoît Joseph et Vivien Meyet, pour moi le plus dur dans un projet c’est de trouver des personnes de confiance avec qui travailler.
Nous recevons quotidiennement des messages d’encouragement de nos utilisateurs, et je suis très enthousiaste sur l’avenir de Chouette Famille.

  • Dans un tout autre registre, j’ai créé un Slack “Product Design France”. J’ai ensuite été rapidement rejointe par Alexis Doreau et Nicolas Fallourd. Étant seule designer chez Bannerman, j’avais besoin de m’entourer pour ne pas oublier l’essence de mon métier, avoir des feedbacks et entretenir mon réseau.

    Je me suis dit que je ne devais pas être la seule dans cette position. Nous avons créé un système de vote anonyme et de recommandation pour accéder au Slack ce qui nous permet d’avoir aujourd’hui sur le slack les meilleurs product designers francophones. Beaucoup de designers trouvent de nouvelles opportunités via ce Slack. Alexis à réalisé un beau site. Pour postuler uiconcept.com
  • Et sur le plan personnel, nous venons de finir de faire construire notre maison avec Nicolas. Nous avons tout dessiné ensemble : de l’architecture globale au moindre détail. Nous avons pensé la maison comme un projet de design que nous pourrons revendre dans quelques années. C’est un gros projet qui nous à pris plusieurs années et dans lequel nous vivons actuellement.

6. Quels sont tes secrets pour relâcher la pression ?

Il est très important pour moi d’arriver à gérer son stress pour ne pas le transmettre à ses équipes. Étant introvertie j’ai besoin de me retrouver seule pour relâcher la pression une longue balade en forêt avec mes chiens suffit généralement à faire baisser la pression. Avant, je pratiquais beaucoup de plongée mais à Paris c’est un peu plus compliqué…
Depuis peu, je suis coachée par Julia Marconnet de Rise-Up, elle me conseille et m’aide à gérer tout ça.

7. Des conseils à donner à un débutant qui se lancer dans l’industrie du design ?

Si j’avais à donner des conseils à un débutant qui se lance, je lui dirais :

1. Premièrement, ne pas avoir peur des feedbacks c’est ça qui fait grandir son design. Pour cela, il suffit de bien différencier son travail de sa personne.

2. Itérer, c’est la clé pour construire. On ne le dit jamais assez, développer son projet tout seul dans son coin dans le plus grand des secrets, c’est impossible.

3. Ne pas avoir peur de se lancer dans des projets.

4. Il faut savoir bien s’entourer (mentor, équipe, …)

5. Garder en tête que si on se donne les moyens, on peut tout réussir.

6. Bosser pour ce en quoi tu crois, et qui te passionne.

Pour découvrir plus de travaux et suivre le travail de Claire, rendez-vous sur : 

clairepaoletti.com

@clairepaoletti

Dribbble – @clairepaoletti

Merci Claire pour tes réponses détaillées et éclairée. Je te souhaite sincèrement le meilleur pour la suite !

2 commentaires

  • Martin

    Une copie de Famileo non ?

    • Bonjour Martin,
      Famileo est un de nos principaux concurrents. La concurrence est saine et bénéfique pour le consommateur. Nous proposons une offre alternative, plus complète à notre sens, qui permet au consommateur de pouvoir choisir l’offre qui lui convient le mieux.
      Si nous pouvons ensemble contribuer à aider les seniors à sortir de leur isolement, c’est formidable.

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.