Psychologie cognitive en UX – 5 conseils pour booster votre projet

Que vous soyez designer d’interface débutant ou un professionnel établi à la recherche de moyens de développer vos compétences, les principes cognitifs centrés sur l’UX peuvent être un sujet intéressant à explorer.

Selon le site Top Tal, 94% des premières impressions sont en effet liées au design, avec 75% des utilisateurs jugeant un site web uniquement sur son esthétique globale.

Je rappelle pour les novices que le design de l’expérience utilisateur (UX) consiste à permettre à l’utilisateur de parcourir des sites Web, des produits et des services d’une marque de manière adaptée et immersive. Tout, de votre choix de palette de couleurs à la façon dont vous positionnez les liens et les appels à l’action, entre dans la conception UX. Ces choix ont une influence non négligeable dans l’impression finale que votre produit suscitera chez l’utilisateur.

Small Biz Genius illustre que 88% des clients en ligne disent qu’ils ne reviendraient pas sur un site Web après une mauvaise expérience utilisateur, tandis que 70% des entreprises échouent carrément en raison d’une mauvaise utilisation et d’une UX peu attrayante.

En tant qu’être humain, nous fonctionnons avec des habitudes, avec des perceptions subjectives, des désirs et besoins individuels. La connaissance et l’utilisation de la psychologie cognitive dans le design UX est plus que bienvenue. Cela étant dit, jetons un coup d’œil à plusieurs conseils pratiques basés sur la psychologie cognitive qui aideront à élever votre produit et vous permettront de créer une expérience utilisateur plus agréable et utile à l’avenir.

Les avantages d’utilisation de la psychologie cognitive dans la conception UX

Qu’est-ce que la psychologie cognitive et comment peut-elle être appliquée à la conception UX?

Photo par Alvaro Reyes

La psychologie cognitive est définie comme une étude scientifique des processus mentaux qui comprennent, entre autres, l’apprentissage, la résolution de problèmes, la mémoire, la perception et la réflexion.

C’est un domaine scientifique relativement jeune qui a trouvé une pléthore d’applications dans la conception créative et a déclenché la création d’un certain nombre de théories de design UX (lien en anglais). En bref, il permet aux concepteurs novices et aux professionnels de l’industrie de déterminer les moyens exacts de rationaliser l’expérience d’un utilisateur avec un site Web ou des supports de conception imprimés et de permettre un engagement beaucoup plus rapide et significatif.

Dorian Martin, responsable du développement Web chez WoWGrade, a récemment parlé de la question : «Les sites Web conviviaux qui offrent une navigation facile, une proposition de valeur et des incitations à la conversion surpasseront toujours ceux qui n’ont que la fonctionnalité de base, quelle que soit la qualité du produit final ou du service après l’achat. » Ainsi, nous pouvons souligner plusieurs avantages tangibles de la mise en œuvre de la psychologie cognitive dans vos projets de conception UX, y compris, mais sans s’y limiter :

  • Une conception claire du site Web et une normalisation de la production de contenu
  • Une perception positive de la marque et un positionnement concurrentiel de l’industrie
  • Un trafic plus élevé, des taux de rebond réduits et meilleurs taux de partage social
  • Un ROI élevé sur le temps initial et l’investissement en ressources dans la conception UX

5 conseils à utiliser au quotidien

1. Standardisez votre guide de style

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la plupart des utilisateurs jugent un produit en fonction de son attrait visuel avant de prendre en considération son utilité. La psychologie cognitive derrière cette réponse réside dans notre attente d’harmonie visuelle et de logique derrière la combinaison de couleurs qui nous est présentée.

Dans cet esprit, il est préférable de définir la palette de couleurs et le guide de style de votre site Web ou de votre produit avant et après le lancement. Coca-Cola représente un bon exemple de la façon dont un guide de style bien conçu peut faire la différence en termes d’attrait pour les utilisateurs et de conception UX dans son ensemble.

Assurez-vous que chaque catégorie, page, élément de contenu et visuel de votre site Web appartient à un ensemble cohérent, plutôt qu’à des éléments disjoints qui ne vont pas ensemble.

Photo par Daniel Korpai

2. N’ayez pas peur de l’espace blanc

L’espace blanc peut être décrit comme l’espace vide entre des éléments de contenu sur votre site Web ou une conception imprimée. Tout ce qui n’implique pas d’interaction directe avec l’utilisateur peut être attribué à un espace blanc, c’est pourquoi tant de clients souhaitent remplir leurs plateformes en ligne avec autant de contenu et d’informations que possible.

Cependant, ce n’est pas la bonne approche, car un nombre écrasant de stimuli visuels peut provoquer l’effet de psychologie cognitive opposé et éloigner un utilisateur de votre site Web. À titre de référence, vous pouvez consulter évidemment Apple avec son Design System. Celui-ci démontre une utilisation efficace des espaces blancs pour atteindre un meilleur équilibre entre le contenu concret et la respiration entre les éléments interactifs.

3. Personnalisation plutôt que généralisation

À l’ère d’un nombre écrasant de services en ligne et de sites Web à explorer, il est primordial d’offrir un sentiment d’appartenance et de personnalisation à l’utilisateur. Navigation personnalisée, contenu et appels à l’action qui accueillent l’utilisateur en tant qu’individu.

Un excellent exemple de design UX personnalisée peut être trouvé sur la plateforme d’apprentissage des langues Duolingo qui offre à la fois une utilisation sur le Web et une application. En créant un environnement personnalisé pour le plaisir de vos visiteurs, vous améliorerez efficacement les effets de la psychologie cognitive de votre site Web, application ou produit sur l’utilisateur final.

Photo par You X Ventures

4. Réduisez la quantité de contenu

Bien qu’il soit positif de créer et de publier autant de contenu que possible sur votre site Web, il est important de noter que tout ne sera pas lu de haut en bas. La démocratisation de l’accès à Internet dans le monde entier ainsi que l’utilisation massive des smartphones mettent l’accent sur des contenus à durée de vie courte.

Pour modifier cette tendance émergente, vous devez permettre à vos visiteurs de parcourir le contenu en introduisant des sous-titres et des résumés de vos pages directement sur la page de destination. En guise d’exemple, la plate-forme Medium vous permet de créer efficacement des extraits et des teasers de contenu pour fidéliser les utilisateurs plus longtemps qu’auparavant. Ce type de fonctionnement fait appel à leur psychologie cognitive et en les invitant à regarder de plus près les pages qui les intéressent.

5. Une navigation orientée « Call to Action »

La meilleure façon d’orienter vos utilisateurs vers les éléments de design avec lesquels vous souhaitez qu’ils interagissent est d’introduire des appels à l’action (CTA) dans votre design. Les appels à l’action, bien que principalement un outil de marketing, sont capables d’aider les utilisateurs récurrents et les nouveaux utilisateurs de votre site Web à trouver rapidement ce qu’ils recherchent et à interagir avec son contenu de manière significative.

Le géant du streaming Netflix a obtenu son succès non seulement avec du contenu disponible à l’échelle mondiale, mais aussi grâce à une utilisation intelligente des CTA, une intégration transparente et une navigation personnalisée sur toute la plateforme.

Utilisez intelligemment les appels à l’action dans votre projet de design Web ou de médias imprimés. Ainsi l’effet de la psychologie cognitive sur vos utilisateurs sera d’autant plus efficace pour élever leur UX.

Photo par Charles Deluvio

Design UX continu (pour conclure)

Le design d’une UX ne se termine jamais vraiment. De nouvelles tendances émergent constamment et visent à redéfinir ce que la psychologie cognitive peut faire, en tandem avec le design UX pour élever non seulement votre travail, mais l’expérience que chaque utilisateur a avec le produit final.

Recherchez des moyens créatifs de fusionner la théorie et la pratique dans vos efforts de design UX et le résultat final de vos efforts sera d’autant mieux pour lui !

Cet article est écrit par Helene Cue : rédactrice et éditrice de contenu professionnelle sur les plateformes d’écriture Trust My Paper et Studicus. Elle a consacré sa carrière professionnelle à développer des moyens de fournir les meilleurs essais, articles et publications à son public en ligne grâce à une recherche minutieuse et à la réinvention de la rédaction de contenu moderne.

Sur ses temps libres, Helene aime tricoter, écouter des podcasts de développement personnel et créer de nouvelles stratégies de contenu pour le site de révision des services de traduction IsAccurate.

Un commentaire

Répondre KJU Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.